Annuaire coquin
Publié le - 7290 clics -

Me masturber avec mon godemichet

Le godemichet existe depuis la nuit des temps. Les femmes l’utilisent pour prendre du plaisir et quelquefois fantasmer.

Le godemichet, top des ventes mondiales

C’est bien évidemment le sextoy le plus vendu à travers le monde. Il existe tellement de modèles et de variétés qu’il serait impossible de tous vous les décrire ici. Mais tout cela permet à chaque femme de vivre son plaisir tel qu’elle l’entend. Lentement mais sûrement, il s’est immiscé dans la vie sexuelle des couples. Hommes et femmes utilisent désormais à l’unisson tout type de godemichet pendant l’acte sexuel. Les femmes fantasment ainsi allègrement sur une probable double pénétration et les hommes explorent de nouveaux horizons grâce à cet accessoire sexuel. L’intimité et la complicité des couples est alors renforcée ce qui leur permet de connaître et d’expérimenter ensemble de nouveaux plaisirs. Bien souvent, les femmes ont le fantasme d’un sexe plus gros, plus long et plus large que celui de leur partenaire.

L’utilisation de godemichet leur permet de combler ce désir. Il existe des modèles de tailles impressionnantes pour les plus gourmandes. Nous recommandons fortement l’utilisation d’un gel adéquat pour toute pénétration extrême. Le godemichet peut aussi se miniaturiser pour entrer dans un sac. Les femmes ont alors tout le loisir de prendre du plaisir à l’extérieur de leur domicile. Mais ce qui fait la force aujourd’hui du godemichet est le réalisme.

Les nouvelles techniques permettent de recréer à la perfection une verge sur toute sa longueur. Les détails du gland, de la hampe et du prépuce sont reproduits de telle manière que le réalisme est saisissant. Il se peut que vous ayez déjà dans votre tiroir ou votre boîte à secrets, une collection de godemichets. Mais sachez que si c’est une première pour vous, il existe des coffrets découverte vous permettant de tester différentes formes de godes pour différentes utilisations. Il y en a pour tous les budgets, vous n’avez plus d’excuses pour essayer.